Votre mairie - Ses grands projets

Juillet-Août 2017

Tribune de l'opposition

Tribune de Réunir Chartres (PS, Verts et Modem)

FERMETURE DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE CHARTRES LA VÉRITÉ


Depuis Janvier 2016, le Musée des Beaux-Arts de Chartres est fermé au public suite à la décision unilatérale et arbitraire du maire. Dans la presse, les arguments étaient de poids : mise en danger du public et des oeuvres. Rien que ça ! Mais sur ce sujet comme sur d’autres, la vérité finit toujours par éclairer le débat politique. Un rapport confidentiel a enfin été porté à la connaissance des élus et elle est bien différente de celle énoncée par l’édile de la ville et son équipe. Le Musée a été régulièrement entretenu au fil des années et même si des travaux importants sont à programmer, il n’y avait pas péril en la demeure.
Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage comme dit l’adage.
La mobilisation citoyenne et médiatique a été importante pour dénoncer cette fermeture qui n’avait d’autres raisons que la petite guerre des droites locales entre Albéric de Montgolfier (Président du Conseil Départemental, propriétaire des murs) et Jean-Pierre Gorges (Maire de la Ville). Elle a porté ses fruits car le maire a été contraint de revoir sa copie et d’envisager la réouverture du bâtiment.
Malheureusement pas avant plusieurs années car il faut d’abord redéfinir le projet scientifique du Musée. Cette méthode est un gage de qualité pour les visiteurs futurs et pour la mise en valeurs de notre patrimoine. Souvenez-vous des débats qu’il y avait eu à l’occasion de l’annonce en grande pompe du projet de mise en valeur de la nécropole de St Martin au Val. Nous avions demandé que justement cela soit le projet scientifique qui guide la conception de ce nouvel espace culturel. Nous avions raison et Jean-Pierre Gorges -comme souvent - s’inspire de notre méthode aujourd’hui (qui se souvient que Chartres en Lumière est né d’une proposition d’Eric Chevée aux municipales de 2001 ?) .
Nous avons un immense regret car mener à bien le projet scientifique du Musée était parfaitement possible avec un Musée ouvert au public. Le Maire, jouant les pompiers pyromanes, aura créer un problème pour mieux mettre en valeur sa solution . Vous voilà informés.

 

L’équipe Réinventer Chartres
Josette Morin Berenfeld, Sandra Renda, David Lebon, Noël Billard.

 

PS: Toutes nos félicitations à Eric CHEVEE qui a été élu Président du Conseil Economique, Social et Environnemental de la Région Centre Val de Loire en remplacement du regretté Xavier BEULIN, alors Président de la FNSEA. La reconnaissance de la qualité du travail d’Eric et son sens du dialogue sont ainsi reconnus à leurs justes valeurs... ailleurs qu’au conseil municipal de Chartres !!

Tribune du Front de Gauche

SERVICES PUBLICS EN DANGER !


L’annonce de la fermeture du bureau de Poste de la Madeleine pour le mois d’octobre n’est pas acceptable. Plusieurs milliers de chatrain-e-s dépendent de ce guichet pour l’activité courrier ou bancaire. Nous ne pouvons nous résoudre à voir ce quartier se vider de ses services, comme le commissariat, la ludothèque ou les annexes Sécurité Sociale et mairie... Quatre quartiers dépendent de ce bureau de Poste, les usagers seraient contraints de se déplacer à Beaulieu.
C’est en moyenne plus de 150 usagers qui fréquentent chaque jour ce bureau. Comment feront les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées, les personnes n’ayant pas de véhicule? Nous le demandons à la majorité municipale.
M. le Maire, vous avez le devoir de défendre l’intérêt de vos administrés qui seraient lésés par cette fermeture. Il serait parfaitement incompréhensible que vous fassiez l’économie d’une rencontre avec la direction de La Poste, afin de faire valoir l’importance de ce bureau pour la vie économique et sociale de nos quartiers et en vous opposant à cette décision.
Vous pouvez me répondre à travers cette tribune, par soucis de transparence envers nos concitoyens.
Si rien n’est fait de la part de la majorité, elle serait de fait associée à cette décision. On s’en souviendra.
A l’initiative des syndicats, les commerces voisins tiennent à disposition du public une pétition à signer. Signons-la !
Quelques mots sur la période électorale qui s’est terminée. Nos idées humanistes, écologistes et sociales sont en nette progression avec plus de 1200 voix à Chartres.
Les divisions nationales ne doivent pas l’occulter. C’est de notre capacité à nous rassembler que dépendrons nos prochains succès.


Denis Barbe
frontdegauche.chartres(at)gmail.com

Tribune sans étiquette

MON POISSON, IL EST FRAIS ! »


Je garde un souvenir nostalgique des marchés de mon enfance.
Beaucoup de bruit, des personnalités hautes en couleurs, des senteurs uniques, une ambiance inoubliable.
Le marché est encore le lieu où on croise, aux échéances électorales, des distributeurs frénétiques de propagande politicienne. Ils remplacent les vendeurs ambulants de potions médicinales qui sévirent
aux Etats-Unis, avec leur discours bien rôdé qui dissimulait habilement l’arnaque par un demi-mensonge (ou une demie-vérité suivant où on se place).
Diverses techniques peuvent servir les candidats aux honneurs. L’article de presse laudateur, les réseaux sociaux ou la bonne vieille lettre. Pas le CV ou la lettre de motivation. Non, la lettre de re-commandation où les qualités d’un individu sont vantées comme le poissonnier à la voix de stentor devant son étal. A la réflexion, c’est un peu de la vente à la criée. Heureusement le chaland ne se fait pas toujours avoir.
J’ai volontairement écrit ces lignes avant le résultat des législatives dont tout le monde semble se désintéresser par lassitude et mépris. Une démocratie des 15 % est instable, les élus sont des tigres de papier démonétisé. Ne nous leurrons pas, ce n’est pas de bon augure.
En attendant les prochains soubresauts de la vie politique française profitons du beau temps pour zouker au radio-crochet de la ville : « vas-y Francky c’est bon, vas-y Francky c’est bon bon bon... »
Vive la France !

 

T. Bière-Saunier
Contact : Alliance.Royale28(at)inmano.com

Twitter : @canardsanstete1
FB : Alliance-Royale-sur-Chartres

Tribune de la majorité

RÉOUVERTURE DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE CHARTRES LA VÉRITÉ

Le musée des beaux-arts de Chartres a réouvert ses portes. C’est une bonne nouvelle pour les Chartrains !
Le 26 juin dernier, en présence de madame La Préfète d’Eure-et-Loir, le Département a cédé le bâtiment qui abrite le Musée des Beaux-Arts à la Ville de Chartres pour l’euro symbolique. Ceci met fin à une discussion qui traînait en longueur depuis seize ans.
Conformément aux engagements de notre maire, le Musée a pu rouvrir ses portes dès le 1er juillet.
L’ancien Palais de l’Evêché va désormais pouvoir être restauré, réaménagé et transformé en Musée du XXIème siècle. Il fera la place belle à l’Association des Amis du Musée et deviendra un véritable lieu de vie culturel, à côté de la Médiathèque, du Cinéma, du Conservatoire, du Théâtre, les autres bâtiments emblématiques de Chartres qui aujourd’hui ont retrouvé leur beauté, sont utiles et animés de l’intérieur, et sont illustrés grâce à Chartres en Lumières.
Notre municipalité continue son grand oeuvre en faveur du patrimoine chartrain, l’une des vraies richesses de notre bassin de vie. Qu’est-ce qui a changé ? La Ville et donc les Chartrains sont désormais les propriétaires de ce bâtiment. Un nouveau Plan Scientifique et Culturel (PSC) est en cours d’élaboration avec le concours de l’Etat et de sa Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC). Une programmation des travaux en découlera.
L’argent des Chartrains et de leurs impôts ne pouvait pas être dépensé et investi dans un bâtiment qui n’appartenait pas à la Ville de Chartres, le Département n’ayant pas d’autre projet d’utilisation pour ce chef d’oeuvre de l’architecture française du XVIIIème siècle.
Ce transfert de propriété était donc indispensable, et chacun peut le comprendre, à une époque où la clarté dans l’utilisation des deniers publics est exigée par tous.

NB : l’opposition nous apprend aujourd’hui que Chartres en Lumières est née d’une idée d’Eric Chevée en 2001… La vérité ? Eric Chevée a inventé Chartres en Lumières comme François Bayrou a inventé la moralisation de la vie politique…cf pour preuve les votes de nos opposants, hostiles à Chartres en Lumières dès l’origine…


Les élus de la majorité municipale