Votre ville - Découvrir Chartres

L'église Saint-Pierre

Chef d'œuvre de l'art gothique

L'église la plus importante de Chartres après la cathédrale est l'église Saint-Pierre. Elle est le siège de la paroisse depuis le concordat de 1804. Jusqu'à la Révolution elle était l'église du couvent bénédictin de Saint-Père-en-Vallée.

Endommagée par plusieurs incendies, elle est reconstruite à la fin du 12e siècle

L'abbaye de Saint-Père, fondée par la reine Bathilde, femme de Clovis II, successeur de Dagobert, était enclose de murs construits entre 1033 et 1069, elle fut au 12e siècle incluse dans l'enceinte de la ville. Pillée et détruite par les raids normands, l'abbatiale fut dotée au 10e ou 11e siècle, d'un clocher-porche pouvant servir de refuge en cas de siège et qui résista aux incendies de 1077 et 1134.
L'église préromane, contemporaine de ce clocher, a été endommagée par l'incendie de 1077. Elle a été remplacée par l'église actuelle construite en plusieurs étapes vers la fin du 12e siècle et au début du 13e siècle : parties basses du chœur (1100-1170), nef (1200-1250), parties hautes du chœur (après 1250). L'ensemble constitue un chef d'œuvre remarquable de l'art gothique.

Une précieuse parure de verrières

 L'église possède une précieuse parure de verrières, datant du 13e siècle. Elle a recueilli des éléments de vitrerie du 16e siècle provenant d'autres églises détruites pendant la Révolution et qui présentent un coloris extrêmement riche. 

 

Les bâtiments conventuels ont été, un temps, transformés en caserne de cavalerie (caserne Rapp) et se trouvent actuellement annexés au lycée Marceau (bâtiments du 18e siècle : dortoir, salle capitulaire, archives). À côté du monastère de Saint-Père-en-Vallée, à l'emplacement du square actuel, s'élevait l'église Saint-Hilaire pour l'usage des habitants du quartier. Cette église médiévale fut démolie en 1804 sous prétexte de commodité pour l'accès à l'église Saint-Pierre.