Actualités de la Ville de Chartres

Outils et services

Outils et services

Jean-Pierre Gorges : « Vivre ensemble l'été à Chartres »

Jean-Pierre Gorges, maire de ChartresAnimations

01 juillet 2022

Cet été, la Ville de Chartres propose ou soutient de multiples animations dans les quartiers comme au centre-ville. Avec un objectif : ne laisser personne de côté. Les explications du maire, Jean-Pierre Gorges.


Votre Ville : Comment orchestrez- vous l'animation de Chartres, en particulier cet été et dans les quartiers ?

Jean-Pierre Gorges : Notre action s'inscrit en cohérence avec tout ce que nous entreprenons dans d'autres domaines, de l'urbanisme aux transports, en passant par la culture, etc. Il s'agit de rassembler les habitants, de faire qu'ils se connaissent et qu'ils se croisent, qu'ils vivent cette ville magnifique. Ensemble. J'ai toujours imaginé Chartres comme une fleur, dont chaque quartier serait l'un des pétales relié à son coeur, ce centre-ville historique qui appartient à tous. Chartres est un tout.

Le mois dernier, en parlant de la renaissance de la Madeleine, j'indiquais que nous avions choisi le projet d'un ensemble immobilier dont les toits ne seraient pas plats, mais bien inclinés comme ceux de tous les autres toits de Chartres. Déjà, nous montrons notre intention de « recoudre » ce quartier avec la ville, de le fondre dans cet ensemble.

Les « quartiers » comme on dit partout en France se vivent trop souvent séparés du reste de la ville. Et cela commence par l'aspect de leur habitat. Quand nous avons pris en main les affaires de Chartres en 2001, nous avons mis fin aux maisons de quartier, qui étaient d'abord des centres sociaux, qui, de fait, enfermaient les habitants : un individu pouvait passer toute sa vie dans le même quartier sans en sortir, encore plus quand il était chômeur. L'action sociale a été confiée aux services compétents de la Ville de Chartres. Et nous avons créé des maisons pour tous, souvent neuves, qui hébergent des associations. Elles contribuent à l'animation.

C'est à partir de ces maisons pour tous que nous pouvons orchestrer l'animation de cet été un peu particulier : il vient après les restrictions d'une longue pandémie, il se déroule au moment où les prix du carburant sont très élevés et limitent donc les déplacements des familles.

VV : Ces animations d'été, qu'auront- elles de particulier ?

JPG : La démarche ! Nous voulons rapprocher les loisirs et les animations des habitants, et pas seulement dans les maisons pour tous, mais plus directement au pied des immeubles ou sur les espaces disponibles. Ce dispositif « Quartier d'été 2022 » est d'abord destiné aux 12/25 ans dans les quartiers prioritaires de la Politique de la ville.

Ces animations, nous les voulons aussi à des horaires décalés, en début de soirée par exemple et pendant les weekends, c'est-à-dire quand les habitants sont disponibles et peuvent y participer. Elles sont également conçues pour favoriser l'implication des jeunes filles, des femmes, des familles. Les clubs sportifs viennent initier les jeunes à leur discipline. De même pour les clubs de loisir. Je les en remercie.

VV : Vous souhaitez aussi vous adresser plus particulièrement aux familles ?

JPG : Nous disposons déjà rue de Brétigny d'un « espace famille » qui accueille des parents et des enfants. Ils partagent là des activités manuelles et des sorties. Cet été, et dans le même esprit, des animatrices vont aller au-devant des familles pour proposer des ateliers sur place ou aussi des sorties en famille à celles qui n'ont pas la possibilité de le faire : elles auront l'occasion de découvrir les plages de Normandie, à Deauville ou à Ouistreham, le parc-aventure de Cergy-Pontoise, etc. En résumé, nous essayons non seulement d'accueillir mais d'aller au-devant des habitants, de nous adresser à tout le monde et à chacun.

VV : Parallèlement, les grandes animations de centre-ville vont se poursuivre ?

JPG : Chartres en lumières et ChartrEstivales ne sont pas seulement destinées aux touristes. Elles s'adressent aussi, et peut-être d'abord aux Chartrains et aux habitants de l'Agglomération qui peuvent s'y retrouver. Pourquoi croyez-vous que nous avons depuis longtemps institué des transports gratuits pour les jeunes, sinon pour permettre aux familles de se rendre en bus au centre-ville et à ses manifestations, de bénéficier de ses grands équipements, théâtre, médiathèque, cinéma... Si dans une famille les enfants ne paient pas le bus, c'est déjà plus facile de se déplacer, encore plus quand le carburant devient aujourd'hui hors de prix.

C'est dans le même esprit que nous avons allongé progressivement la saison de Chartres en lumières, que nous aidons massivement la belle réussite de l'association qui a créé ChartrEstivales, que nous n'avons pas installé le cinéma dans les jardins d'entreprises comme d'autres l'avaient prévu, mais bien au centre-ville, où le plus grand nombre peut s'y rendre facilement, à pied, en bus ou en voiture. Que le complexe culturel et sportif du Colisée s'élève près de la gare où tous les moyens de transport convergent. Pourquoi croyez-vous que nous avons facilité l'extension des terrasses des bars et des restaurants en pleine pandémie, et que nous les maintenons plus que jamais ? Les villes ont été créées pour que les habitants des campagnes y trouvent les services, les loisirs et l'animation qui ne peuvent exister dans le monde rural, à l'habitat trop dispersé. C'est dans la rencontre et dans l'échange que naît le sentiment d'appartenance à une même communauté de vie.

Qui aujourd'hui imaginerait Chartres sans ses monuments couverts d'images animées, sans ses concerts d'été ? Et qui imaginerait qu'ils ne soient pas gratuits, pour que chacun puisse en bénéficier ?

Téléchargez gratuitement l'application Chartres

Cliquer pour accéder à Google Play (nouvelle fenêtre)

Cliquer pour accéder à l'App Store (nouvelle fenêtre)

Rejoignez-nous

Facebook – Ville de Chartres     Twitter – Ville de Chartres

YouTube – Ville de Chartres    Instagram – Ville de Chartres