Conseil municipal de la Ville de Chartres

Votre mairie – Ses grands projets

Juin 2021

Tribune « Chartres Écologie »

UN NOUVEAU PROJET POUR L’EURE-ET-LOIR, UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LA RÉGION CENTRE VAL-DE-LOIRE

Dans quelques semaines, vous aurez l’occasion de choisir librement des projets radicalement différents. Ceux du Béton, du Bitume et des Budgets non maîtrisés des interminables chantiers, ou ceux de l’Agriculture bio, de l’Action citoyenne et de l’Avenir désirable. Vous voulez passer en classe A ? Alors suivez-nous !

Nous vous invitons à vous rendre aux urnes, car les décisions, qui sont prises d’en-haut, aux Conseils régional ou départemental, ont des répercussions tous les jours, tant les compétences et les financements de ces structures sont multiples et complémentaires.

« Eure-et-Loir Écologie - Mieux Vivre ensemble » et « un Nouveau Souffle pour la Région Centre Val-de-Loire » ont comme base commune dans notre secteur chartrain, deux associations de citoyens qui se sont constituées lors des municipales « Chartres-Ecologie » et « En vert et pour tous ».

Elles rassemblent des citoyens qui mettent leurs compétences diverses au service de valeurs telles que l’écologie, les solidarités, et la résilience des territoires : respect des ressources naturelles, amélioration du niveau des services, de leur proximité, de la qualité du cadre de vie, de l’économie locale, emplois pérennes, tels sont les objectifs qu’ils sont résolus à mettre en œuvre.

Porté par une large équipe citoyenne, le mouvement Eure-et-Loir Écologie a progressivement construit un projet d’avenir pour le département. Il sera présent dans quasiment tous les cantons euréliens, et notamment dans les trois cantons couvrant la ville de Chartres. Contrairement à leurs adversaires politiques, ces équipes citoyennes ne cumulent avec aucun autre mandat exécutif pour se consacrer à 100 % à leur mission.

Son programme est élaboré pour servir le plus grand nombre : une eau de qualité, une agriculture saine, la vallée de l’Eure préservée. Cela passe par l’arrêt du projet autoroutier ; le plan alternatif MOB 28, quatre fois moins cher, permettra de libérer des fonds substantiels en faveur des besoins du quotidien, tels que l’amélioration de la fluidité de la rocade qui sert tant de nos entreprises locales. Autres bénéficiaires : les foyers et les entreprises, qui pourront réduire leurs dépenses énergétiques en accélérant l’isolation des bâtiments. La crise sociale a bousculé nos certitudes, nous a confortés dans les besoins de solidarité et de qualité de vie, elle nous oblige à revoir nos priorités. La santé est ainsi érigée au premier plan, avec un programme d’accompagnement des professionnels sans précédent, à l’intention de toutes les générations.

Parallèlement, des citoyens indépendants des partis ont travaillé depuis des mois à l’échelle régionale sur un projet écologiste et solidaire, en parfaite concordance et au plus près des besoins des territoires.

Alors que le Président-Maire de Chartres a reçu publiquement, en janvier, l’actuel Président de Région, M. Bonneau, dans une connivence presque gênante, le voilà désormais qui soutient clairement la droite républicaine en envoyant « ses soldats » dans la bataille. Quelle est la cohérence ? Cessons de servir leurs familles politiques et leurs cumuls de mandats.

Engageons-nous vraiment dans une transition citoyenne, solidaire et écologique, que l’urgence climatique, sociale et environnementale rend incontournable pour notre Département et notre Région. Les 20 et 27 juin, vous aurez le choix : saisissez-le ! 

Quentin Guillemain, Brigitte Cottereau, Jean-François Bridet et Olivier Maupu

Site : www.chartresecologie.fr

Courriel : contact@remove-this.chartresecologie.fr


Tribune « Chartres à Gauche »

LES CHOIX BUDGÉTAIRES SONT DES CHOIX POLITIQUES

Les dépenses d’investissement et de fonctionnement prévues dans le budget 2021 témoignent clairement des choix de la majorité actuelle. Elle poursuit sa politique d’investissements ciblés. Le nouveau centre administratif nécessite un emprunt supplémentaire. Toujours beaucoup de prestige, beaucoup de dépenses pour le centre-ville, beaucoup de soins portés à la partie de la population la plus aisée.

Quant au budget de fonctionnement, il y a beaucoup à dire. Nous retiendrons deux points.

Un état des lieux avait été établi en 2014, dans le cadre de prospectives pour la mise en chantier d’un contrat de ville pour 2015-2020. Il pointait à Chartres un nombre important de familles vivant sous le seuil de pauvreté, un vieillissement régulier, un net chômage des jeunes, exponentiel dans certains quartiers, une population chartraine constituée d’une part conséquente d’employés et d’ouvriers (environ 50 %) et d’un nombre plus important de cadres que dans la moyenne nationale (environ 20 %). Ce diagnostic n’a sans aucun doute pas beaucoup évolué en six ans, et la crise sanitaire a accentué les écarts de richesses. Or le budget 2021 du CCAS n’a pas varié d’un centime. Au moment du vote, en avril, les élus de Chartres Écologie ont proposé un amendement pour l’augmenter légèrement tout en diminuant d’autant les frais de représentation. Un vote positif aurait constitué un signe de la meilleure prise en compte de la question sociale. Il a été sans appel : pas une voix n’a manqué à cette majorité pour refuser la proposition.

Il y a à Chartres quelque 140 associations qui reçoivent une subvention. Leur nombre témoigne de l’intérêt des habitants pour la vie locale. Mais comment ces subventions (5,80 M€) sont-elles réparties ? Le secteur sportif, principalement les clubs classés, est le grand gagnant, puisqu’il en reçoit la moitié (autour de 3,5 m ; le football 1,1 m). La santé et l’action sociale se contentent de 160 000 €. 3 000 € pour les Restaurants du Coeur, 2 000 € pour le Secours Populaire, 3 000 € pour le Secours Catholique, 3 000 € pour l’ASPIC (Association sociale de psychiatrie infanto-juvénile), 250 € pour l’association du Don du sang… Or toutes les études mettent en évidence de nouvelles formes de souffrances psychosociales, toutes insistent sur leur augmentation. Il y a pourtant encore 300 000 € pour les échecs, 150 000 pour les Vitrines de Chartres, 50 000 pour la Cosmetic Valley. Sans aucun doute, tous les publics ne sont pas concernés de la même façon !

Le déséquilibre manifeste du subventionnement des associations montre des choix politiques très affirmés à droite. Si l’on en doutait encore, on voit bien ici que ce ne serait vraiment pas la même chose de gouverner Chartres à gauche !

Jacqueline Marre : jacqueline.marre@remove-this.ville-chartres.fr

Boris Provost : boris.provost@remove-this.ville-chartres.fr


Tribune « Avec vous, osons Chartres autrement ! »

20 MILLIONS DE FRANÇAIS ONT REÇU LEUR PREMIÈRE DOSE - UNE CROISSANCE 2021 QUI S’ANNONCE FORTE POUR LA FRANCE

Il y a de cela quelques mois nous avons eu l’occasion de partager avec vous, ici même, une tribune qui appelait à garder espoir face à la crise sanitaire que traversait notre pays, et plus largement le monde, grâce à la découverte du vaccin mais aussi grâce à la campagne de vaccination ambitieuse voulue par nos autorités.

Face à cette épidémie, la France avait fait le choix de ne lever les mesures de restriction que partiellement et progressivement, en prolongeant la fermeture de nombreux établissements recevant du public, dans les domaines de la culture, du sport, des loisirs et de l’évènementiel, mais également les bars et les restaurants et en instaurant un couvre-feu à 19 heures.

Depuis lors, le gouvernement avait pris l’engagement volontariste d’atteindre les 20 millions de personnes ayant reçu une première dose du vaccin et ce à l’horizon de la mi-mai. Force est de constater, et nous nous en réjouissons, que cet objectif a été atteint et place la France au 4e rang des pays de l’UE ayant administré le plus de deuxièmes doses (Les Échos, 9 mai 2021). Aussi, l’heure du plan de déconfinement a sonné et son application a débuté le 19 mai dernier.

Rappelons rapidement les 3 étapes clefs :

  • 19 mai 2021 : couvre-feu repoussé à 21 h et réouverture des commerces, terrasses, musées, salle de cinémas et théâtres avec jauges limitées ;
  • 9 juin 2021 : couvre-feu à 23 h et réouverture des bars et restaurants en intérieur et des salles de sport, assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises ;
  • 30 juin 2021 : fin du couvre-feu.

Pour autant, la course contre la montre pour la vaccination n’est pas terminée. Il reste à franchir le cap des 30 millions de personnes vaccinées à la mi-juin et la fameuse immunité collective, à savoir une couverte immunitaire équivalente à 60 % de la population. Ne relâchons pas nos efforts !

L’occasion de remercier chaleureusement, à nouveau, tous les personnels de santé, les bénévoles qui se sont mobilisés et continuent à se mobiliser pour que nous puissions retrouver une vie « normale » et ce, dès cet été, en permettant aux Français de profiter pleinement de leur coupure estivale.

Nous profitons de cette tribune pour partager avec vous une autre bonne nouvelle, la vigueur de la croissance française pour l‘année 2021. Alors que nombre de personnes n’ont de cesse de critiquer et/ou condamner l’action de nos gouvernants, la commission européenne établissait, en date du 12 mai 2021, une prévision de croissance équivalente à 5,7 % au titre de l’année 2021, soit la deuxième meilleure performance des 27 pays de l’UE. Il nous appartient également de nous réjouir et d’apprécier les bonnes nouvelles, c’est pourquoi nous tenions à partager avec vous cette information.

Nous vous souhaitons un joli mois de juin !

Contacts :

Réseaux sociaux #avecvousosonschartresautrement :


Tribune de la majorité

Dans un esprit républicain, et afin de ne pas influencer votre vote aux élections départementales et régionales des 20 et 27 juin prochains, la Majorité municipale n’a pas souhaité publier de tribune ce mois-ci.

Les Élus de la majorité municipale