Arbres remarquables et insolites – Ville de Chartres

Votre ville – Découvrir Chartres

Arbres remarquables et insolites

Inventaire des essences remarquables et insolites, pour leur histoire ou pour leur originalité, que compte Chartres.


Arbres remarquables

Tilleul argenté – Tilia tomentosa

Remarquable par sa longévité, ce tilleul argenté planté au milieu du trottoir a bravement résisté aux contraintes du milieu urbain pour devenir centenaire.


Orme champêtre – Ulmus campestris L.

Arbre centenaire, il est l’un des rares ormes champêtres de la ville à avoir survécu aux épidémies de graphiose de 1928 et 1970.


Charme commun – Carpinus betulus L.

L’avenue Victor-Hugo à La Madeleine, est bordée de 300 charmes communs taillés en forme de goutte d'eau, alignement rare et original par sa quantité et sa taille.


Arbre aux quarante écus – Ginkgo biloba L.

Cet arbre préhistorique, emblème de la ville de Tokyo, est la seule essence à avoir survécu à la bombe H. En France, il doit son surnom d’« arbre aux quarante écus » au botaniste français qui offrit un repas d'une valeur de quarante écus à un homologue anglais qui lui fit don de cinq plants en 1780.


Hêtre pourpre – Fagus sylvatica 'purpurea'

Un grand arbre caduc au port majestueux, qui fait face à la cathédrale depuis le jardin de Sakuraï.


Sapin blanc – Abies alba Mill.

Le sapin blanc se dresse près de la tombe de Raymond Isidore, dit Picassiette, dans le cimétière Saint-Chéron.


Séquoia géant – Sequoiadendron giganteum L.

Un arbre remarquable par ses dimensions malgré sa situation en bord de route.


Platane à feuilles d'Érable – Platanus x acerifolia L.

  • Dimensions : 37 m de hauteur / 5,05 m de circonférence.
  • Lieu : rue des Marais.

Essence commune des villes et bords de route, le platane tire son nom du mot grec « platanos » qui signifie large, en référence à l’imposant volume du houppier.


Arbre impérial – Paulownia tomentosa

Cette essence est connue pour avoir la croissance la plus rapide au monde. Dans le Japon d’autrefois, la tradition voulait que les kimonos soient rangés dans un coffre en bois de Paulownia.


Et aussi...

  • Un cèdre du Liban, au centre de loisirs « Le Rigeard » (site non accessible au public).
  • Un séquoia géant pleureur, au parc des Bords-de-l'Eure.
  • Un séquoia géant, à l'hôtel des Cordeliers (site non accessible au public).

Arbres insolites

Orme de Sibérie – Zelkova serrata

Plantée en 2009 place Jacqueline-de-Romilly, cette essence aux origines asiatiques apporte ombre et fraîcheur et se pare d’une somptueuse coloration jaune d'or à l'automne.


Arbre à miel – Tetradium daniellii

La place de la Porte-Saint-Michel accueille cette essence nectarifère-mellifère assez rare, surnommée aussi « arbre aux cent millefleurs », qui attire abeilles, bourdons et papillons entre juin et août.


Tulipier de Virginie – Liriodendron tulipifera

Cet arbre mellifère, avec des fleurs en forme de tulipe est originaire des États-Unis et notamment de l'état de Virginie.


Désespoir des singes – Araucaria araucana

Arbre fossile déjà présent au Jurassique, originaire du Chili et arrivé en France par bateaux à Bordeaux, vers 1885. Cette essence porte ce nom particulier du fait de ses feuilles piquantes et imbriquées, rendant impossible à un singe de grimper à cet arbre.


Érable sycomore 'Brilliantissimum' – Acer psuedoplatanus 'Brilliantissimum'

Cet arbre mellifère se caractérise par des jeunes feuilles roses – d’où le surnom d’arbre aux crevettes qu’on lui attribue parfois – qui deviennent vert jaune puis bronze l'été. Une variété sélectionnée en Angleterre en 1905, notamment pour son feuillage exceptionnel et délicat.


Et aussi...