Conseil municipal de la Ville de Chartres

Votre mairie - Ses grands projets

Avril 2018

Tribunes de l'opposition

Tribune Réinventer Chartres

AVANT PROPOS

Chartrains, avez-vous remarqué que depuis deux numéros de Votre Ville le Maire ne répond plus à nos contributions? Diraient-elles la vérité ? Serait-il gêné pour y répondre ?

Chartrains, avez-vous remarqué que la tribune de la majorité, depuis deux numéros, s'attaque personnellement au député sans aucun sujet municipal ?

Chartrains, n'avez-vous pas l'impression qu'en attaquant petitement notre député, il vous attaque, vous, chartrains qui avez voté en majorité pour ce député ?

Chartrains, rappelez-vous que notre Maire ne cesse de répéter que »la démocratie c'est le vote". Quand vous le rencontrerez dans la rue, dans vos réunions de quartier, au repas des anciens qui dure trois jours, aux AG de vos associations, lui ou l'un de ses représentants, rappelez lui que vous ne l'avez pas élu pour qu'il vous donne des leçons de citoyenneté.

EDUCATION OU ÉCONOMIE ?
ECONOMIE OU ÉDUCATION ?

Contrairement à beaucoup d'autres collèges dont les locaux appartiennent au département, les murs du collège Jean Moulin appartiennent à la ville de Chartres.Alors, un si beau site en pleine ville ! Il doit absolument rejoindre la vitrine de Chartres.... C'est ce qu' « exige » Monsieur le Maire !

Ne nous y trompons pas, nos collégiens étaient bien,place de la Cathédrale ; la commission de sécurité l'a vérifié en temps utile... et l'a affirmé. Les classes avec le bâtiment neuf sur la rue Sainte Même permettaient d'assurer un très bon fonctionnement pédagogique mais...dure dure la concurrence... avec la Cosmétic Valley ! Une victoire cependant due à tous ceux qui se sont mobilisés: le collège continuera de fonctionner avec tous ses niveaux jusqu'en 2019... pour l'instant !

« Mur à mur » voilà la condition de transfert sur laquelle nous devons restés vigilants

Pas de répartition dans les autres collèges avec tous les problèmes que cela pose, de carte scolaire en particulier,de mixité sociale, de personnels, de fonctionnement. Nous ne sommes pas à une année près en ce domaine ;Le Maire nous enseigne la patience avec la construction de l'Hôtel de Ville, nous lui enseignons la patience avec le collège Jean Moulin !

« Mur à mur », un transfert qui peut être accepté par tous avec les locaux spacieux intéressants et rénovés de l'Ecole Supérieur du Professorat et de l'Education (ESPE) !

Chartraines, Chartrains, demeurons vigilants pour que le projet aboutisse dans ces conditions

L'équipe de Réinventer Chartres

Noël Billard, Monique Kopfer, David Lebon, Josette Morin-Berenfeld, Sandra Renda, Sébastien Tenaillon

Tribune du Front de Gauche

Cette tribune ne nous est pas parvenue.

Denis Barbe

frontdegauche.chartres@remove-this.gmail.com


Tribune sans étiquette

HAPPY EASTER !

Dans la série « et pourquoi pas ? » je me suis toujours demandé pourquoi n’y avait-il pas dans votre ville une chasse aux oeufs. Certes, cette réflexion bas de plafond, ne contribue pas au rayonnement de votre cité à vocation planétaire. Les oeufs en chocolat font la joie des petits et surtout le plaisir de ceux qui les mangent. On dit que le chocolat est un anti-dépresseur. Il nous en faudrait une bonne tonne (par personne) vu ce que nous cuisinent le gouvernement actuel et ses aficionados qui com-mandent les « interco ».

Vous connaissez l’intercommunalité, n’est-ce pas ? On vous en rebat les oreilles à longueur de temps comme une panacée aux dérives budgétaires des petites communes aussi inutiles que ringardes. Si c’est encore un peu abstrait pour vous, c’est le même principe qu’une centrifugeuse. Voilà, imaginez une centrifugeuse géante : les petites couleurs sont absorbées par les grosses pour ne laisser au final qu’une infâme bouillie aux seules couleurs dominantes. Ils appellent ça la « solidarité » (sic). Mais en fin de comptes (...) vous êtes plus heureux, vous payez moins d’impôts (on vous le dit !) et vous pouvez circuler librement sur le territoire. Cool.

Pour en revenir à notre petite manifestation culturelle sympathique, en attendant qu’elle se déroule au parc d’attraction local Shrekland, MediEvil (pour les plus anciens) ou que sais-je encore, on peut toujours courir après les petites récompenses en chocolat, au propre comme au figuré.

Vive la France !

T. Brière-Saunier

Contact : Alliance.Royale28@remove-this.inmano.com

Twitter: @canardsanstete1 - FB: Alliance-Royale-sur-Chartres


Tribune de la majorité

MAIS ILS ÉTAIENT OÙ, NOS OPPOSANTS ?

Le 15 mars dernier, c’était jour de Débat d’Orientations Budgétaires au Conseil Municipal.

LE Conseil de l’année, celui qui voit la municipalité présenter ses priorités et leur financement devant les élus et les Chartrains.

Pour nos opposants, c’était donc LE moment de présenter leur vision. D’affirmer haut et fort : « monsieur le Maire, chers collègues, nous ne sommes pas d’accord avec votre politique. Et voici ce que nous proposerions aux Chartrains… »

Car courant avril, le vote du Budget 2018 ne fera que détailler les orientations globales présentées ce 15 mars. Et les conseils municipaux qui suivront tout au long de l’année ne feront que traduire cette mise en oeuvre dans le détail.

Mais nos opposants brillaient seulement par leur absence. De l’extrême droite déclarée royaliste à l’extrême gauche réputée insoumise en passant par les socialistes et les macroniens, leurs fauteuils sont restés vides. Tant pis pour leurs électeurs ! Tant pis pour les Chartrains !

Tous, sauf deux, mesdames Kopfer et Morin-Berenfeld, soit les membres les plus récentes et les moins expérimentées de leurs rangs… Il faut quand même rappeler que toute l’année ces fantômes du 15 mars nous serinent leurs leçons de morale, pinaillent sur des points secondaires pour tenter d’afficher leurs compétences, nous accusent de mépriser les Chartrains, les électeurs, affirment sans rougir que nous les traitons injustement, bref que nous nous comportons comme des fossoyeurs de la démocratie…

Et là, LE jour où ils devaient nous démontrer leurs capacités d’analyse, LE jour où c’était le moment de faire briller leur projet contre le nôtre, nos abonnés de la critique avaient disparu. Alors nous avons réaffirmé nos priorités, la poursuite de la baisse des taux de vos impôts locaux malgré l’incertitude du contexte national et la diminution des dotations financières de l’État…

Alors, nous avons réaffirmé notre volonté de poursuivre notre volonté de construire les grands équipements qui manquent encore à votre ville… Mais les Chartrains avaient droit à ce débat… Et ils n’eurent un grand silence.

Absence de vision de leur part ? Aveu d’impuissance ? Découragement ? Nous donneraient-ils enfin raison ?

Les socialistes affichaient une petite excuse : ils votaient ce soir-là à l’intérieur de leur parti. Et l’on sait que partisans, ils le sont ! Mais engagement ne vaut pas raison, il ne faut que quelques minutes pour glisser un bulletin dans l’urne… Et les autres ? Pas un alibi ! Des populistes aux macroniens, zéro de conduite !

Répétons encore que tous ces gens-là nous disent qu’à notre place ils feraient de la politique « autrement » !

Apparemment, dans leur langue, « autrement » veut dire « ailleurs »…

Depuis l’oublié Michel Jobert, c’était passé de mode… Les Chartrains et les vrais démocrates jugeront.

Quant à nous, ensemble nous continuons.

 

Les élus de la majorité municipale