Conseil municipal de la Ville de Chartres

Votre mairie - Ses grands projets

Novembre 2018

Tribunes de Réinventer Chartres

PALAIS DU MAIRE, LE CHANTIER SANS FIN

Quel est ce bruit qui perturbe la place des Halles – François Mitterrand à toutes les heures du jour (et même la nuit régulièrement) ?

C’est celui d’un chantier sans fin. On ne revient pas sur le bâtiment de verre - dont l’architecture devait éclipser celle de l’ancien Hôtel de Ville ; le moins que l’on puisse dire est que la promesse n’est pas tenue. Ce projet phare de l’actuelle municipalité devait être inauguré en 2017. 2018 alors ? Vu l’état actuel du chantier, cela ne sera pas possible.

2019 alors ? On peut prendre les paris mais cela n’en semble pas prendre le chemin tant les déconvenues techniques (fuites notamment) et opérationnelles (un calendrier « politique » irréaliste) s’accumulent. Malgré le travail nocturne et la pression mise sur les sous-traitants, la municipalité s’inquiète d’aborder les prochaines élections municipales avec un chantier au coeur de la ville. Le projet a pourtant été amputé du nouveau parking souterrain prévu et qui était une justification du lancement du projet.

Et ce qui ne se voit pas (exceptés pour les passionnés de documents budgétaires) c’est le coût qui s’allonge. De 30 millions d’euros, le projet ira au-delà des 50 millions d’euros ce qui va peser sur la dette de la ville dépassant aujourd’hui les 3 000 euros par Chartrain-e-. À l’heure où la ville lance enfin une application sur mobile pour rapprocher les citoyens de la mairie, l’investissement dans un équipement de 50 millions d’Euros démontre le manque de vision, le manque d’anticipation d’un maire à bout de souffle et qui confond le bougisme avec l’utile pour vous. Rapprocher la municipalité de vos préoccupations ne passera pas par la création d’une forteresse inaccessible sans payer la gabelle du prix du parking souterrain mais par des services publics de proximité dans vos quartiers, des élus à votre image -citoyens engagés et non des professionnels de la politique-, et une démocratie locale vivante notamment par l’instauration de conseils de quartier capable de porter vos initiatives concrètes pour améliorer votre vie quotidienne.

Le groupe « Réinventer Chartres »
Boris Provost, Sandra Renda, Sébastien Tenaillon, Josette Morin-Berenfeld, Monique Kopfer, David Lebon

Ps : Nous tenions ici à saluer le travail de Noël Billard dans les rangs de l’opposition municipale. Ce travail souvent ingrat et de l’ombre, Noël l’a toujours assumé avec les qualités humaines que tout le monde lui connaît et qui sont si rares dans le monde politique.


Tribune de Chartres Insoumise : l'humain d'abord

QUI VEUT LA PAIX, RÉPARE LA TERRE !

Ça ressemblait à quoi un papillon ? C’est quoi une saison ?? Pourquoi n’avez-vous rien fait
pour sauver notre avenir ?!? Voici le genre de questions auxquelles nous devrions nous
préparer à répondre aux enfants si nous ne modifions pas profondément et rapidement nos
modes de vie. Une chose est sûre, nous ne pourrons pas leur dire que nous ne savions pas !
Depuis des années le GIEC nous alerte, la NASA nous alerte, l'ONU nous alerte, les
associations environnementales nous alertent, certains partis politiques nous alertent et nous
ne réagissons pas vraiment. Pourtant le climat, les plantes, les animaux, nos familles, nos
paysages et nos repères sont en train d’être anéantis de manière irréversible. Certaines
personnes ont le courage d'ouvrir les yeux mais le déni reste de mise. Plongez une
grenouille dans l’eau bouillante, elle bondira hors du récipient. Faites bouillir l’eau
progressivement et cette même grenouille sera cuite avant de s’en rendre compte…

Les scientifiques sont formels, nous devons évoluer rapidement dans tous les domaines
(habitats, transports, énergies, industries, agriculture, consommation, urbanisme) pour avoir
une chance d’être un minimum préparé à la catastrophe annoncée. Comme l’a dit Monsieur
Hulot lors de sa démission fracassante : « Les petits pas ne suffisent plus ! ». La transition
douce est un échec cuisant et notre réaction collective ne répond aucunement aux enjeux.
Nous ne vous abreuverons pas de chiffres ni de graphiques ici mais nous vous engageons à
lire les différents rapports des organisations précitées.

Pour être réellement en phase avec l’Histoire, nous pouvons mettre en place le monde
nouveau qui se fait attendre en marquant une véritable rupture avec nos erreurs du passé. A
tous les niveaux. A l’échelle de Chartres et de son agglomération, les défis sont immenses et
les politiques actuelles complètement obsolètes. A grand renfort de propagande, la Droite
tente encore de perpétuer la fable d’une croissance infinie dans un monde fini. Ce n’est plus
tenable ! Nous avons pris beaucoup trop de retard. Le déni est un poison anesthésiant qui
nous empêche de réagir en conséquence.

Dans cette tribune, nous détaillerons tout au long de l’année 2019 les grands axes d’un
véritable programme d’action et d’espoir pour rompre avec ce libéralisme destructeur.
L'année qui vient sera également celle des élections européennes alors n’oubliez pas de
vous inscrire sur les listes électorales avant le mois de décembre, si ce n'est pas déjà fait. Il
est nécessaire que tout le monde prennent la parole avec son bulletin de vote pour dire
STOP à ces politiques d'un autre âge qui nous gouvernent depuis trop longtemps.

Denis Barbe

Courriel : chartres.insoumise@remove-this.gmail.com


Tribune sans étiquette

VICTORIA STATION

J’imagine sans mal le désarroi du voyageur régulier (navetteur ? MDR!) de la ligne ferroviaire devant supporter un randonneur qui lui tape la causette. C’est bien connu, les types qui nous coûtent «un pognon de dingue » « croisent plein de gens qui ne sont rien » dans les gares... Le plus pénible c’est que les premiers de cordées découvrent l’eau chaude quand il s’agit de d’essayer de vivre une vie « d’illettrées » (amies ouvrières salut!) ou de « terroristes » (amis Bretons kenavo!).

Quand je prenais le train de 6h04 en gare de Chartres j’avais horreur de deux choses : les types qui causaient fort et ceux qui restaient plantés devant les portes lors des arrêts en gare. Alors, ami voyageur, je compatis à ta douleur : un voyage sans fin, les retards réguliers, les galères de correspondance, la proximité subie lors des heures de pointe, le matériel roulant parfois dégradé (sans parler des accès toilettes condamnés) et un type qui te cause en mode « ultrabright »... Je ne peux
que saluer l’association d’usagers qui refuse toute récupération politicienne. Mais au final le politicien s’en sort toujours par une pirouette : « cool, j’en arrive aux mêmes conclusions que vous ». La seule différence c’est qu’il émarge à plusieurs zéros et ne vit pas nos galères de transport !

Dans la série foutage de gueule, l’autre épisode est le périple de « Sergent Pepper » dans le département.

Sérieux, garçon ! Quand il y a la presse qu’est-ce qu’il débite comme âneries.

Vive la France

T. Brière-Saunier

Courriel : Alliance.Royale28@remove-this.inmano.com

Facebook: Alliance-Royale-sur-Chartres

Twitter: @canardsanstete1


Tribune de la majorité

CELA DEVIENT DU TAC AUX TAXES !

La majorité gouvernementale de l’Assemblée Nationale vient de voter une nouvelle augmentation des taxes sur le carburant. Même le Loto du Patrimoine sera taxé… Les Français ont désormais compris : Hollande aimait les impôts, Macron adore les taxes. On interdit le cumul des mandats électifs, mais nos députés coupés du monde réel deviennent des « serial taxers » !

Et tout ça pour que le budget 2019 présente encore un déficit de 80 milliards d’euros…

Mieux encore, ce gouvernement invente la patate chaude des prélèvements. Exemple : vous verrez sur votre feuille d’impôts locaux une ligne intitulée GEMAPI, car l’intercommunalité a désormais reçu la charge des cours d’eaux et de leurs bassins. Pourquoi pas, mais pas de compensation financière par l’État. Et c’est vrai pour bien d’autres domaines, dont la liste s’allonge chaque année.

Moyennant quoi les députés de la majorité présidentielle se mettent à jouer à «Balance ton Maire ! ».

Nous ne sommes pas visés, mais nous comprenons ces maires étranglés, surtout dans les petites communes dépourvues d’intercommunalité solidaire.

Alors nous répétons aujourd’hui notre engagement pris en 2001 et confirmé en 2014 : vous pourrez constater sur votre feuille d’impôts locaux que les taux de la taxe foncière et de la taxe d’habitation baissent en 2018 et baisseront en 2019. Rappelons que nous ne maîtrisons que les taux et pas les bases sur lesquels ils s’appuient, ces bases étant votées par la majorité gouvernementale de l’Assemblée Nationale.

Nous le répétons, n’en déplaise aux artifices de la communication gouvernementale. Nous maintiendrons ces baisses annuelles jusqu’en 2020 : c’est notre contrat moral avec les Chartrains, et sans faire de différence entre les retraités et les autres.

De plus nous le faisons avec des budgets en équilibre et une dette limitée et maîtrisée.

Tout en continuant d’investir « en même temps » ! A ce sujet, rappelez-vous à quoi ressemblaient respectivement Chartres et Mainvilliers en 2001. Puis comparez aujourd’hui.

Alors « balance ton maire », ou « balance ton gouvernement » ?

Les élus de la majorité municipale