Votre mairie – Ses grands projets

Le Pôle gare


Carte d'identité

Site : Ouest de Chartres.

Surface : 32 ha.

Maîtrise d'œuvre : A. Garcia Diaz / SCE / Inexia Menighetti / SYSTRA / ARCORA.

Gestion : S.P.L. Chartres Aménagement.

Coût du projet : 138 M€.

Réalisation : en cours (fin estimée en 2030).


Inauguration de la gare, le 1er octobre 2018


Le projet en quelques mots

La gare de Chartres est un nœud d’échanges intermodaux au sein duquel les trains, cars départementaux, bus urbains, taxis, voitures ainsi que les vélos et les piétons se croisent au quotidien. Plus de 11000 voyageurs transitent chaque jour par la gare de Chartres, qui constitue la première gare TER de la région Centre-Val de Loire en termes de trafic de voyageurs.

Cette convergence des moyens de transports s'étant constituée au fil des décennies sans réelle mise en cohérence, le site connaît des engorgements aux heures de pointes :

  • la saturation quotidienne du site ralentit les échanges intermodaux pour les usagers ;
  • la confusion crée des conflits d’usage et rend les déplacements dangereux pour les usagers du site.

Au-delà des difficultés de circulation, la présence historique du chemin de fer crée une rupture au sein du tissu urbain : la position des voies ferroviaires constitue une coupure visuelle et fonctionnelle au sein de la ville.

Le programme urbain Pôle gare prévoit la création d'une réelle organisation intermodale des transports en lien avec la gare, et l'urbanisation des emprises SNCF obsolètes, pour créer un nouveau quartier de qualité comprenant logement, commerces et services, tertiaire, et équipements publics (salle de spectacles culturels et sportifs).


Un espace multimodal au sein d’un projet urbain de quartier

Le programme Pôle gare prévoit la création d'un pôle d'échanges intermodal. il s'agit d'un lieu aménagé de manière à faciliter l'utilisation de plusieurs moyens de transport au cours d'un même déplacement.

L'organisation de ce pôle d'échange a pour objectif de simplifier et fluidifier les déplacements, notamment ceux des usagers du train, mais aussi de limiter l'usage de la voiture en favorisant l'utilisation des transports en commun.

La promotion des transports en commun comprend notamment la simplification des billetteries, grâce notamment à la création d'une billettique « interopérable » qui proposera aux mêmes guichets les titres de transports du train (TER et grandes lignes) et de l'agglomération chartraine. Dès 2018 les usagers de Chartres auront notamment accès à un titre de transport régional valable pour les régies des principales agglomérations de Centre-Val de Loire.

Le projet prévoit de maintenir la gare SNCF sur son site actuel. En revanche, la gare routière sera déplacée et se retrouvera à l’arrière des voies ferrées sur une plateforme multimodale qui permettra un accès en toute sécurité à la gare routière, aux taxis, à une dépose-minute et à des places de stationnement souterrain, le toute relié directement aux quais des trains.
Une passerelle piétonne assurera également l'accessibilité aux quais SNCF depuis le parvis de la gare et la plateforme multimodale.

La place Sémard et la rue Jehan-de-Beauce seront dédiées aux transports en commun et aux piétons, elles seront réaménagées en conséquence dans l'esprit des boulevards circulaires chartrains, faisant de la gare de Chartres une belle porte d'entrée dans la ville.

Environ 2 500 places de stationnement seront créées.


La passerelle piétonne : la mise en accessibilité de la gare

Point d'étape : 8 avril 2019.


Pose de la passerelle et de l'estacade : 28 et 29 juin 2019.


Témoignage de François Bonneau, président du Conseil régional Centre-Val de Loire, à l’occasion de la pose de la plateforme.

Cet ouvrage est un élément important, chargé d'une fonctionnalité centrale : rendre facile l’accès au train pour tous, et notamment pour les personnes dont la mobilité est réduite.

Une liaison piétonne

La passerelle constituera une nouvelle liaison urbaine entre la place Pierre-Sémard, la plateforme intermodale et, au-delà, vers le futur complexe culturel et sportif de Chartres métropole et le quartier de l’Épargne.

Réaliser enfin l’accessibilité de la gare

La gare SNCF de Chartres n’a jamais répondu aux exigences modernes de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Ces considérations n’étaient pas à l’ordre du jour des années 1930, lorsqu’elle a connu sa dernière grande évolution, ni des remaniements des années 1980. En revanche, cet enjeu est bien intégré au programme Pôle gare.

Les possibilités de réaménagement de la gare étant architecturalement limitées, la Ville a résolu de réaliser l’accessibilité grâce à cette passerelle. Ainsi, l’ouvrage intégrera trois ascenseurs : l’un permettant d’accéder à la passerelle depuis la place Pierre-Sémard (l’accès se faisant de plain-pied depuis la plateforme intermodale), les deux autres permettant d’en descendre, vers les quais B et C. Un quatrième ascenseur sera à terme installé sur le quai D, une fois que ce dernier aura été élargi.

Les travaux

Après 4 mois de travaux préparatoires sur les quais, la passerelle a été soulevée et posée sur ses appuis les 28 et 29 juin 2019.

La passerelle ouvrira début 2020, après l'aménagement de la place Pierre-Sémard.

Elle sera accessible depuis la rue du Chemin de Fer en 2023, après la construction du parking souterrain de la plateforme multimodale (future gare routière).


Revaloriser le secteur de la gare

Le voisinage de la gare est destiné à changer de visage. Les terrains techniques (en vis à vis de la gare, et ceux de l'ancien Sernam) laisseront la place à un nouveau quartier doté de tous les agréments d'un secteur de centre-ville.

Dans l'esprit du réaménagement du cœur de ville chartrain, ces réaménagements laisseront la part belle aux flux doux (piétons, cyclistes et transports en commun), pour faire vivre de façon apaisée les logements, commerces et services et bureaux qui y seront créés. Une véritable liaison piétonne reliera le parvis de la gare au cœur de ville.

La friche de l'ancien Sernam, rachetée à la SNCF, sera aménagée en mail urbain généreusement paysagé. Quant à la zone dite « de l'Épargne », au nord de la gare, elle accueillera, outre la plateforme multimodale, une salle de spectacles culturels et sportifs.


Pérenniser la dynamique de quartier

Le programme Pôle gare prévoit l'émergence d'un nouveau quartier à l'horizon 2030.

Outre une voirie reconfigurée, la création de la plateforme multimodale et l'ouverture de la salle de spectacles culturels et sportifs, il consacrera les terrains libérés par la SNCF à la construction de programmes immobiliers mixtes. Sur plusieurs sites (îlot Sernam, Nicole à l'emplacement de l'actuel gare routière et parking Effia, Saint-Jean...), des logements, services et ensembles tertiaires verront le jour, ainsi qu'un centre d'affaire et un hôtel. L'îlot Casanova, livré en 2016, est le premier d'entre eux.

L'historique du projet

La Ville de Chartres a lancé en 2005 un marché d'études et de définition pour mettre en œuvre un projet urbain sur la gare de Chartres et son quartier. Le projet retenu est celui de l'équipe Agence A. Garcia Diaz / SCE.

La Ville de Chartres a concédé l'opération d'aménagement du Pôle gare à la SPL Chartres Aménagement.