Votre ville – Découvrir Chartres

Patrimoine vert et fleurissement

Au plus proche de la nature

Traversée par l’Eure, Chartres s’est développée en entretenant un lien étroit avec la nature. 120 hectares d’espaces verts, plus de 8000 arbres, 150 vasques fleuries et de nombreuses jardinières, plates-bandes, massifs… le végétal est omniprésent et constitue un pan du patrimoine chartrain. Aujourd’hui, tous les projets de construction intègrent une composante paysagère et florale et aucun ne voit le jour sans que ne soit abordée la question de son impact sur l’environnement.


Un patrimoine vert

Allier les avantages de la ville à ceux de la campagne au cœur d’un même territoire, c’est l’équilibre que s’est construit Chartres. Pour cela, de nombreux espaces verts, squares, parcs et jardins s’égrènent à travers la ville. Tous les chartrains peuvent profiter de ces « poumons verts » qui s’offrent à eux pour se détendre et pratiquer loisirs et sports.

En croissance constante, le Plan vert de Chartres métropole traverse la ville. À travers l’agglomération, plusieurs kilomètres de cheminements ont été aménagés le long des berges de l’Eure. Les espaces naturels y sont préservés et ouverts au public. L’objectif du plan vert est aussi de développer le réseau des liaisons douces et d’établir une continuité touristique entre les itinéraires cyclables de la Véloscénie (Paris – Mont-Saint-Michel), des chemins de Saint Jacques de Compostelle, et ceux de la Loire à Vélo.


Le fleurissement : 4 fleurs depuis 2002


Chartres accorde à son cadre de vie et à son fleurissement une place importante dans sa politique d'embellissement et de dynamisation. Un travail est mené sur la forme, les volumes, les couleurs, la diversité des plantes mises en œuvre, mais aussi la répartition des massifs sur le domaine communal.

Cette politique volontaire a permis à Chartres de décrocher en 2002 la Quatrième Fleur du Conseil national des Villes et Villages Fleuris (CNVVF). Une distinction qui ne l’a plus quitté depuis. En 2011, Chartres obtient également une Fleur d'or, distinction honorifique accordée pour cinq ans.

Le Conseil national des Villes et Villages fleuris, avec son célèbre label Ville Fleurie, est par excellence le référent national pour la beauté du cadre de vie des villes. Les 4 Fleurs présentes sur le panneau témoignent de l’engagement de la Ville et d’une passion partagée aussi bien par les services de la municipalité que par ses habitants. En effet, chaque année plus de 150 personnes participent au concours des Maisons et Balcons Fleuris organisé par la Ville en partenariat avec Chartres métropole Habitat et la Société d’Horticulture d’Eure-et-Loir. Des habitants qui contribuent eux-aussi activement à l’embellissement de la ville.


Une gestion respectueuse de l’environnement

Bien avant l’entrée en vigueur de la loi « Zéro phyto », interdisant l’utilisation de produits phytosanitaires, Chartres avait déjà engagé une démarche de réduction des intrants chimiques. Les solutions alternatives aux réponses chimiques (paillage, gestion différenciée, action mécanique) avaient permis de diviser par deux l’utilisation de ces produits. Une position renforcée dès 2010 par l’interdiction de leur utilisation à proximité des écoles, crèches, haltes-garderies et résidences séniors. Et un engagement confirmé la même année, par la signature d’une charte « Objectif zéro pesticides » avec l’association Eure-et-Loir Nature.

La Ville a également développé une gestion plus respectueuse des ressources en eau, en investissant dans des citernes de récupération des eaux de pluie et en mettant en place des dispositifs intelligents en ville, pour contrôler et gérer automatiquement et au plus près les besoins en eau. Une nouvelle gestion qui passe aussi par l’abandon de plantes « exotiques » au profit d’essences endogènes sobre en eau. Autant d’actions concrètes qui ont permis une diminution notable et constante de la consommation d’eau depuis 2006.



Du miel à Chartres

Les abeilles constituent un indice important de la qualité environnementale. Très sensibles à la pollution et aux nuisances, elles ont généralement tendance à s’écarter des villes. Présentes à Chartres, elles s’y épanouissent. Sur les toits de la ville des ruches ont été installées par la municipalité sur la terrasse de la médiathèque l’Apostrophe, sur le toit du Théâtre de Chartres, et au centre technique des Perriers.

Ce miel est vendu à l'Office de Tourisme de Chartres ainsi que chez trois commerçants : la Brûlerie chartraine, le restaurant Pichet 3 et l'épicerie Itinéraire gourmand.


Nouvelles des espaces verts