Guide de l'animal en ville : la biodiversité – Ville de Chartres

Vivre à Chartres

Vivre à Chartres

La biodiversité

Les insectes

Les abeilles

L’abeille est un insecte butineur qui assure la pollinisation. Elle a donc un rôle clé dans la reproduction des végétaux et permet de maintenir la biodiversité et l'équilibre des écosystèmes. Leur protection est donc un enjeu écologique important.

Certaines abeilles sont dites domestiques, élevées par un apiculteur dans des ruches dans le but de produire du miel. La Ville possède d’ailleurs quelques ruches.

Elle est en principe inoffensive mais mieux vaut éviter de s’approcher de son nid ou de sa ruche.

Les guêpes et frelons

La piqûre d’un frelon peut être mortelle, contactez rapidement les secours.

Si vous apercevez un nid de guêpes ou de frelons sur le domaine publique merci de le signaler aux services municipaux au 02 37 23 40 00 (standard général), via le formulaire en ligne ou via la fonction « Signalement » de votre application Chartres, En cas de danger avéré, vous pouvez contacter la police municipale au 37 23 42 84.

Si le nid est dans un espace privé, c’est au propriétaire de faire le nécessaire pour qu’un prestataire procède à la destruction. Attention, les pompiers n’interviennent pas pour cela.

Chenilles processionnaires du pin

Elles sont très dangereuses pour l’homme et les chiens. Les poils de cette chenille sont urticants, venimeux et provoquent inflammations, œdèmes et brûlures.

Elles pondent leurs œufs dans des cocons sur les pins après la période estivale. Ensuite, elles descendent du pin en procession. C’est à ce moment que le danger arrive pour votre animal.

Le chien, après avoir été en contact avec l’une d’elles, va avoir tendance à se gratter et à se lécher, ce qui infectera sa langue. Les poils des chenilles peuvent causer un choc anaphylactique ou une nécrose de la langue et conduire à la mort de l’animal.

En cas de contact, consultez votre vétérinaire en urgence.

La Ville entreprend plusieurs actions pour lutter contre ce nuisible, notamment avec l’installation de nichoirs à mésanges, ses principaux prédateurs.

Les coccinelles

La coccinelle, de la famille des insectes polyphages est un coléoptère. Elle est utilisée en lutte biologique comme « insecticide naturel ». Elle peut dévorer jusqu’à 150 pucerons par jour et se nourrit d’autres insectes sans abîmer les plantes.

On la reconnaît à sa couleur rouge presque écarlate et par les points noirs qui recouvrent les deux élytres qui protègent ses ailes. En France, nous pouvons voir la coccinelle à 7 points. Son espérance de vie est d’environ 2 à 3 ans.

Le service des Espaces verts de la Ville a recours depuis plusieurs années à la « protection biologique intégrée » pour l’aider dans l’entretien des massifs fleuris et lutter contre les insectes ravageurs. 

Les libellules

La libellule est un insecte carnivore qui se nourrit le plus souvent de moustiques, de mouches noires ou de plus petites libellules qu’elle attrape en plein vol.

Elle est reconnaissable à son corps allongé, ses gros yeux et ses deux paires d’ailes souvent transparentes. Elle vit près des espaces aquatiques tels que les bords de l’Eure ou les bassins des jardins.


Les oiseaux

Les oiseaux sont très variés sur notre territoire. On peut voir : rouge-gorge, merle, geai, rouge queue noir, lavandière, verdier, pinson, mésange, roitelet, troglodyte, cygne, canard, poule d'eau, héron, bergeronnette, moineau...

Les pigeons

Comme dans toutes les villes, les pigeons partagent l'espace public et peuvent causer des nuisances. C'est pourquoi la Ville œuvre avec une société afin de récupérer les pigeons et stériliser les œufs pour éviter leur prolifération.

Nous invitons les propriétaires d'immeubles à contacter la mairie afin de mettre des actions en place pour éviter que les fientes des pigeons n'endommagent les bâtiments.


Les petits mammifères

De nombreux petits mammifères cohabitent à Chartres. Lorsque l’on s’éloigne du centre-ville pour aller en périphérie on peut aussi apercevoir des sangliers, chevreuils, renards, lièvres, lapins...

Le hérisson

Le hérisson est un petit mammifère (entre 15 et 30 cm) aujourd’hui menacé. Il est protégé par la Loi du 17 avril 1981 mais est victime de l’usage des pesticides et du trafic automobile.

Il est l’allié de vos jardins et chasse les indésirables de vos potagers. Il se déplace en particulier la nuit et hiberne pendant l’hiver.

Il a une fourrure grisâtre et de nombreux piquants sur le dos qui lui servent à se protéger des prédateurs.

Le ragondin

Il s’agit d’une espèce de rongeur semi-aquatique, herbivore. Il se nourrit principalement de plantes parfois aquatiques, d’écorces, de racines et de céréales. Il a plusieurs surnoms tels que : le lièvre des marais, le castor des marais ou la loutre d’Amérique.

Originaire d’Amérique, il est arrivé en Europe au 19e siècle, époque à laquelle il était exploité pour sa fourrure bon marché.

Il a plusieurs caractéristiques :

  • il peut être bruyant car, il émet de petits sons notamment lorsqu’il se sent en danger ;
  • il fait des bonds quand il court ;
  • il creuse des terriers qui provoquent une destruction des berges ;
  • il est presque myope mais a un odorat très développé.

L'écureuil

Ce petit rouquin éveillé aux yeux noisette et à la queue en panache est un hyperactif qui saute de branche en branche, court pour traverser la route, et vient parfois s’aventurer jusque dans les jardins.

Au printemps et en été, il passe le plus clair de son temps à chercher de la nourriture. Au menu : fleurs, fruits, graines, insectes, noix, noisettes, pommes de pins, châtaignes...

En revanche, en période hivernale, il préfère prendre du poids pour mieux résister au froid. Au pied des arbres vous remarquerez le reste de ses repas : coquilles fendues et petits trous dans une noisette.

Les rongeurs

Les rats, les souris et les mulots ne se nichent pas que dans les campagnes. Ils font partie de la biodiversité citadine. Ils sont considérés comme des animaux indésirables par beaucoup de citadins.

Afin d’éviter de les rencontrer, évitez de laisser de l’eau stagnante et de la nourriture accessible. Merci de mettre vos déchets dans les poubelles et les corbeilles mises à votre disposition.

Si vous apercevez l’un de ces rongeurs dans un lieu public, contactez la Ville de Chartres au 02 37 23 40 00 ou signalez-le via le formulaire en ligne ou via l’application Chartres.

Les chauves-souris

12 espèces de chauves-souris sont répertoriées à Chartres. Il s’agit d’un animal protégé, inoffensif, qui se nourrit surtout d’insectes, de papillons de nuit et de chenilles processionnaires du pin.

Elles bénéficient d’un radar d’écholocation pour trouver les insectes en vol et ainsi éviter les obstacles.


Que faire dans les cas suivants ? Les contacts utiles !

Perte d’un animal : contactez les vétérinaires ou la SPA.

Signaler un cas de maltraitance : contactez la police municipale ou le commissariat.

  • Police municipale : 02 37 23 42 84
  • Commissariat de Police de Chartres : 02 37 24 75 39

Signaler un animal sur la voie publique : contactez la police municipale ou le commissariat.

  • Police municipale : 02 37 23 42 84
  • Commissariat de Police de Chartres : 02 37 24 75 39

Où aller si vous avez récupéré un animal domestique trouvé : contactez un vétérinaire.

Où aller si vous récupérez un animal sauvage : contactez un vétérinaire.

Signaler la présence de rats : contactez les services municipaux.

  • Guichet unique : 02 37 23 40 00 du lundi au vendredi de 9 h à 17 h 30, et le samedi de 9 h à 12 h 30.
  • Ou via le formulaire en ligne.
  • Ou via l’application Chartres, rubrique « Signalement » et catégorie « Animaux ».

Signaler un nid de frelons en ville et sur la voie publique : contactez les services municipaux. Ou la police municipale en cas de danger avéré.

  • Guichet unique : 02 37 23 40 00 du lundi au vendredi de 9 h à 17 h 30, et le samedi de 9 h à 12 h 30.
  • Ou via le formulaire en ligne.
  • Ou via l’application Chartres, rubrique « Signalement » et catégorie « Animaux ».
  • Police municipale : 02 37 23 42 84

Une question sur les actions de la Ville en faveur du bien-être animal ? Contactez la référente cause animale à la Ville de Chartres, Sophie Beurel, conseillère municipale chargée de mission Animal en ville