Guide des déplacements en ville : je suis cycliste – Ville de Chartres

Vivre à Chartres

Je suis cycliste

Je suis cycliste quand je me déplace à vélo, électrique ou non.

  • De par ses dimensions, le vélo est considéré comme un véhicule, je circule alors sur la chaussée. Les trottoirs me sont interdits (135 € d’amende).

  • Cependant, les enfants de 8 ans au maximum en vélo peuvent circuler sur les trottoirs et passages piétons s’ils roulent au pas (6 km/h) et ne gênent pas les piétons (et portent l’obligatoire casque). Dans ce cas, les enfants sont également considérés comme des piétons et doivent respecter les mêmes règles. Leurs accompagnateurs, s’ils sont à vélo, doivent cependant rester sur la chaussée.

  • Je m’expose à une amende de 135 € en cas de non-respect des priorités accordées aux piétons. [Décret n°2018-795 du 17 septembre 2018]

Où circuler ?

  • Je circule dans les bandes et pistes cyclables, lorsqu’il y en a, ou sur la droite de la chaussée dans mon sens de circulation. Dans ce dernier cas, je peux prévoir un espace d’un mètre pour éviter les possibles ouvertures de portière des voitures stationnées.

  • Je peux également emprunter les voies vertes.

  • Mais les trottoirs me sont interdits, sauf pour les enfants jusqu’à 8 ans (135 € d’amende). Si je dois momentanément emprunter un trottoir ou un passage piéton, je descends à terre et pousse le vélo.

  • Les couloirs de bus me sont également interdits (135 € d’amende). Sauf si signalisation contraire sur place.

Comment circuler ?

  • Je respecte le code de la route : priorité à droite, feux, stop, cédez-le-passage, alcoolémie, … (135 € d’amende).

  • Dans les zones de rencontre et la zone piétonne, les piétons sont prioritaires et ont le droit de circuler sur toute la chaussée. [Article R110-2]

  • Je cède le passage aux piétons qui traversent une chaussée, ou qui manifestent clairement l’intention de le faire. J’adopte un bon réflexe : je ralentis en présence de piétons (135 € d’amende et un retrait de 6 points). [Article R415-11 et décret n°2018-795 du 17 septembre 2018]

  • En zone piétonne, je roule au pas (6 km/h) et en cas de forte affluence, je mets pied à terre.

  • En zone 30 et en zone de rencontre, je peux emprunter toutes les chaussées dans les deux sens, en roulant à droite dans mon sens de circulation. Je suis donc autorisé, dans ces deux zones, à emprunter les sens interdits.

  • Je limite ma vitesse à 25 km/h maximum (1 500 € d’amende). Je ne débride donc pas mon vélo électrique (135 € d’amende).

  • Je peux transporter un passager s’il prend place dans un siège différent du mien, fixé au vélo et muni d’une poignée au moins et de deux repose-pieds. Pour les enfants de moins de 5 ans, je dois prévoir un siège spécifique. [Article R431-5 et article R431-11]

  • Lorsque je tourne, je vérifie la circulation et tends le bras pour indiquer mon intention.

  • Je porte une attention particulière aux bus, camions et véhicules de gros gabarits : leurs angles morts sont importants.

  • Je reste toujours sur la voie la plus à droite sur les giratoires. Puis je pense à tendre le bras pour signaler que j'en sors, tout en jetant un coup d’œil sur ma gauche pour vérifier qu’un autre usager ne le quitte pas au même moment.

  • Je ne remonte pas les files de véhicules par la droite, sauf si je suis sur une bande cyclable.

  • Je cède le passage au bus indiquant son attention de quitter un arrêt situé sur la chaussée (clignotant gauche). Les bus sont en effet prioritaires dans ce cas.

  • Si je roule en groupe, je circule en file indienne. Si mon groupe compte plus de dix personnes, je le scinde.

  • J’ai interdiction d’utiliser mon smartphone, des écouteurs ou un casque audio (135 € d’amende).

Où stationner ?

  • Pour stationner, j’utilise les espaces dédiés : arceaux ou abris. À Chartres, un abri sécurisé est situé à la gare.

  • Si aucun de ces équipements n’est disponible, je m’assure que mon vélo ne gêne pas ou stationne alors sur la chaussée. Car attacher mon vélo à un poteau ou une barrière est toléré mais peut, dans certaines situations, être considéré comme un stationnement gênant (35 € d’amende).

  • Je n’oublie pas d’utiliser un antivol, même pour un court arrêt.

Quels équipements ?

  • J’équipe mon vélo de feux de position avant et arrière, de dispositifs réfléchissants (catadioptres), d’un système de freinage et d’un avertisseur sonore (amendes de 11 à 68 €). [Articles R313-1 à R313-32]

  • Je dois avoir une assurance responsabilité civile. (Je contacte mon assureur pour adapter mon contrat d'assurance habitation ou souscrire un contrat d'assurance spécifique.)

  • Je me rends visible la nuit, ou de jour par visibilité insuffisante, grâce à un gilet rétro-réfléchissant marqué « CE ». Mes passagers ont la même obligation (35 € d’amende). [Articles R416-17 à R416-20 et arrêté du 29 septembre 2008]

  • Le port du casque est obligatoire jusqu’à 12 ans et est fortement recommandé à tout âge. [Articles R431-1 à R431-11]

  • Un écarteur de danger et un rétroviseur peuvent compléter mon équipement.

À Chartres, ça aménage

Les rues en double-sens cyclable

Dans ces rues, un des sens de circulation est réservé aux cyclistes ainsi qu’aux usagers d’EDPM. Il est interdit aux autres usagers comme les motocyclistes. [Article R110-2]

  • Cet aménagement a pour objectif de me donner une juste place en ville tout en me permettant de circuler facilement et librement.

  • Ce nouveau partage de la chaussée encourage également les autres usagers à rouler moins vite et à respecter plus facilement la limitation de vitesse.

  • Le double-sens cyclable est généralisé dans les zones 30 et de rencontre (sauf si signalisation contraire sur place) : je circule alors toujours à droite de la chaussée dans mon sens de circulation.

  • Le double-sens cyclable est indiqué par une signalétique spécifique et peut être accompagné d’un marquage au sol. Dans les zones 30 et de rencontre, où il est généralisé, ce marquage n’est pas systématique.
Attention au sens de circulation ! Comme pour les bandes cyclables, je n’emprunte pas le « double-sens en contre-sens ». De base, en France, je circule toujours sur la droite de la chaussée dans mon sens de circulation. Pour m’en assurer, je peux regarder le marquage au sol qui forme une flèche et/ou est fléché.

Les sas vélo

Les sas vélo sont des espaces réservés aux cyclistes ainsi qu’aux usagers d’EDPM se trouvant au niveau des feux tricolores, entre la ligne d'arrêt et le passage piéton. Il est interdit aux autres usagers. [Article R415-2 et article R415-15]

À Chartres, vous en trouverez par exemple rue de Sours.

  • Cet aménagement permet de me rendre davantage visible en me plaçant devant les autres usagers.

  • Il me facilite également les changements de direction et me donne une avance au démarrage. Améliorant ainsi mon confort et ma sécurité.

Pour pédaler plus loin

L’application Chartres : pour me repérer en ville et avoir toutes les informations utiles en poche. Elle est disponible gratuitement sur Google Play et sur l’App Store.   

La zone piétonne : le centre-ville de Chartres est entièrement dédiée aux piétons, mais je peux en profiter également si je roule au pas (6 km/h). En savoir plus sur la zone piétonne.

Le Plan vert de Chartres métropole : je peux emprunter ses 12 km de pistes cyclables pour voir vert.

Association Chartràvelo : elle organise des sorties, des initiations à la pratique du vélo en ville, et dispense conseils et formations sur la sécurité et l’entretien de mon vélo. Chartràvelo est aussi mon correspondant local pour faire marquer votre vélo contre le vol. En savoir plus sur l’association Chartràvelo.

La régie de quartier des 3R : elle a dédié un atelier tout entier consacré à la réparation et à l’entretien de vélos qu’elle récupère et revend, à prix modiques ! En savoir plus sur l’atelier des 3R.

La Véloscénie : cet itinéraire touristique de 450 km consacré aux cyclistes traverse la ville en empruntant les voies du Plan vert. Il permet de relier la cathédrale de Chartres aux châteaux de Maintenon et de Versailles, mais aussi au bocage Normand. En savoir plus sur la Véloscénie.

Association Prévention routière : elle conduit des actions préventives dans l’éducation routière, la sensibilisation et l’information du grand public. Leur site me permet de rester à jour et de tester mes connaissances du code de la route. En savoir plus sur l’association Prévention routière.